Les matchs

Le match repose sur l’affrontement, en toute amitié, de deux équipes de 6 joueurs et l’encadrement d’un staff composé d’un arbitre, d’un maître de cérémonie et d’un musicien.

Le maître de cérémonie est responsable de l’accueil du public et du bon déroulement du match. Il donne les explications nécessaires au public et tient à jour le score du match. Il est donc la pierre angulaire du décorum du spectacle.

 

L’arbitre est, en quelque sorte, le metteur en scène du match. Il prévoit les thèmes, ou titres, des improvisations, les catégories ou couleurs qu’il souhaite imposer aux joueurs et les durées des scénettes. Il est le garant du respect mutuel des joueurs et de la qualité du spectacle. A cette fin, il peut infliger des pénalités tant aux équipes qu’aux joueurs de manière personnelle. Il justifiera chaque pénalité de manière claire et précise à l’attention des joueurs mais aussi du public. L’accumulation de fautes, signifiées à l’aide d’un gazou, influence le score du match.

Un match se déroule, en règle générale, en trois tiers temps de 20 min, précédés de 5 minutes d’échauffement en public pour les comédiens et du chant des hymnes des deux équipes. Chaque tiers-temps est composés de plusieurs improvisations qui peuvent être soit mixtes, selon que les deux équipes jouent ensemble sur un même thème, soit comparées, à savoir que les deux équipes jouent l’une après l’autre le même thème.

Les cartons de thèmes sont préparés à l’avance par l’arbitre et sont connus de lui seul. Ils contiennent, pour chaque improvisation, un titre, un nombre de joueur imposé ou non, une catégorie ou non et une durée imposée. L’arbitre regroupe ensuite tous ses thèmes dans un barillet dans lequel il tirera au sort les cartons joués pendant le match.

Au début d’un match d’impro, le maître de cérémonie explique les règles de l’impro. Puis les deux équipes sont appelées sur la patinoire pour le 5 minutes d’échauffement réglementaire. Après l’échauffement, le musicien chauffe la salle et les deux équipes chantent leur hymne. L’impro peut commencer. L’arbitre donne les thèmes aux joueurs qui ont 20 secondes pour élaborer la couleur locale de l’impro, en réfléchissant sur le personnage, le lieu et l’humeur de la scène à venir.

A la fin de chaque improvisation, le public est invité à voter pour l’équipe la plus méritante à l’aide d’un carton bicolore. Le public est donc mis à contribution tout au long du spectacle et décide de l’issue du match.